Skip to content

5 conseils pour faire ressortir votre rapport annuel

Rapport annuel entreprises CeGe

Pour les grandes entreprises, le rapport annuel est un pilier de leur communication institutionnelle et une excellente occasion de communiquer avec les principales parties prenantes.

Aucune autre pièce n’a le pouvoir de rassembler autant d’informations diverses sur l’entreprise : activités financières, actions entreprises, résultats, messages de la direction générale et stratégies pour l’avenir. C’est le moment de mettre en avant les réalisations et les projets, ainsi que les actions ayant un impact social.

En raison de leur importance, les données présentées dans le rapport annuel doivent être rigoureuses, fiables et à l’abri des erreurs. Facile à comprendre. Et accessible à partir de plusieurs canaux – un défi majeur !

La clé : une équipe d’experts qui garantit la rigueur des données, avec des informations et des messages cohérents et alignés sur les valeurs de l’entreprise. Mais ce n’est pas suffisant. Une conception et un contenu attrayants permettent non seulement de présenter les informations de manière claire, mais aussi de mettre en évidence les données, les résultats ou les aspects que l’entreprise souhaite mettre le plus en évidence. Heureusement, il existe de plus en plus de ressources disponibles pour faire du rapport annuel un élément éblouissant de la communication d’entreprise.

Le rapport annuel implique des rédacteurs, des éditeurs, des maquettistes, des graphistes, des photographes, des traducteurs… Tous doivent travailler de manière coordonnée pour réaliser ce grand projet collectif.

Les experts de l’équipe CeGe révèlent les 5 aspects les plus importants dans la création du rapport annuel de cette année :

Un rapport annuel numérique et imprimé

1. Le pouvoir des infographies dans le rapport annuel

C’est un fait : les éléments visuels ont 95 % plus d’impact que le contenu textuel. Ils sont beaucoup plus accrocheurs et notre cerveau les retient mieux.

Les infographies contribuent à améliorer la communication d’entreprise car ce type de contenu commercial gère de plus en plus d’informations : résultats, projets passés et futurs, actions de RSE, messages, valeurs et stratégies de l’entreprise. D’où l’importance des infographies, véritables protagonistes de beaucoup de ces communications.

Les infographies améliorent la compréhension et l’impact des messages que vous souhaitez transmettre aux actionnaires et aux autres parties prenantes. Leur énorme pouvoir visuel leur donne la capacité de transmettre des discours complets et complexes. Cela réduit l’effort de compréhension du lecteur et augmente la rapidité de la communication.

La principale clé d’une bonne infographie est de bien hiérarchiser et structurer les messages et les données à communiquer. Il est essentiel de déterminer sur quels aspects nous voulons attirer l’attention. Ensuite, il est nécessaire de structurer et de rédiger le contenu, puis de le développer graphiquement.

En bref, il s’agit d’un processus intégré et interactif dans lequel des professionnels de différentes disciplines travaillent de manière très coordonnée : graphistes, rédacteurs et gestionnaires de contenu.

2. Multicanal et vidéo

Comme pour les autres éléments de communication, de plus en plus d’entreprises de la sphère corporative tirent parti des formats en ligne et hors ligne. Quelle en est la raison ?

Dans un monde de plus en plus hybride et multicanal, la mémoire d’entreprise doit montrer sa capacité à communiquer avec ce public qui s’informe de différentes manières et par différents canaux. Ne pas le faire, c’est se laisser à côté.

Le format imprimé maintient un point de tradition et de qualité. C’est une expérience tangible et une lecture tranquille. D’autre part, les formats numériques (pdfs, passapages, microsites pour les actionnaires, magazines en ligne, sites d’entreprise…) offrent une plus grande accessibilité et des possibilités multimédia infinies, avec un plus grand dynamisme.

En outre, tous ces formats en ligne permettent d’incorporer du contenu créé en vidéo, le format qui connaît la croissance la plus rapide parmi tous les éléments de communication. Les vidéos permettent de canaliser les messages d’entreprise avec beaucoup d’émotion et d’impact : messages de la direction générale, mini-documentaires sur les projets les plus emblématiques, témoignages de clients ou de groupes bénéficiant d’actions de RSE…

Selon Natalia García, directrice des publications chez CeGe, « les formats numériques et les vidéos permettent aux entreprises de communiquer d’une manière qui n’a jamais été possible auparavant dans les publications d’entreprise, en transmettant les messages d’une manière plus percutante et dynamique ».

video en informe anual digital CeGe

3. Responsabilité à l’égard de l’environnement

Hoy en día, es común que las grandes Aujourd’hui, il est courant que les grandes entreprises produisent également un rapport RSE, qui précise l’impact de leurs activités sur l’environnement et leur contribution de CO2 à l’atmosphère.

Qu’il s’agisse d’un rapport séparé ou intégré dans le rapport annuel lui-même, il est clair que c’est l’un des aspects qui devient de plus en plus significatif. La conscience environnementale croissante rend nécessaire l’intégration de cette valeur de manière beaucoup plus spécifique qu’il y a quelques années. Les parties prenantes exigent de savoir quel est l’impact de l’entreprise dans ce domaine, comment l’empreinte écologique est minimisée et quelles actions spécifiques sont prises pour promouvoir la santé environnementale de la planète.

Le rapport annuel lui-même est un excellent outil pour véhiculer cet engagement environnemental. Par exemple, en augmentant le poids des formats numériques par rapport aux formats imprimés, en utilisant du papier certifié écologique ou en spécifiant que des systèmes d’impression propres, tels que les LED-UV, ont été utilisés. Cette technologie d’impression innovante permet de réduire l’empreinte carbone et la consommation d’énergie. Elle est également exempte de polluants tels que le mercure et l’ozone, qui sont présents dans d’autres types d’impression.

4. Les ODD : l’impact social des entreprises

Dans le cadre des ODD (les objectifs de développement durable fixés par l’ONU pour 2030), le rôle essentiel du secteur des entreprises est explicitement reconnu. Les ODD sont pleinement conformes aux principes de la responsabilité sociale des entreprises, car ils établissent le lien entre les objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Les entreprises trouvent dans les ODD un cadre efficace pour contribuer à la prospérité économique et sociale d’une manière stratégique.

Cependant, les ODD sont aussi une question de réputation : les entreprises qui relèvent le défi des ODD font preuve d’un engagement clair envers la société et l’environnement.

C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises consacrent une section importante de leur rapport à expliquer leur contribution spécifique aux ODD sociaux (en plus des ODD environnementaux mentionnés au point 4). Ainsi que leurs plans d’action sociale avec des groupes à risque et ayant un impact positif sur la communauté.

Il y a une autre raison pour laquelle cet aspect est primordial : des études montrent que les entreprises ayant une meilleure RSE ont des employés internes plus motivés et plus engagés envers l’entreprise. Le rapport annuel est une occasion unique pour vous de prendre connaissance de tous les projets sociaux dans lesquels votre entreprise est impliquée. Ainsi que les stratégies visant à œuvrer pour un monde plus juste : politiques d’égalité, inclusion des groupes à risque sur le lieu de travail, collaboration avec les ONG ou actions de volontariat des entreprises.

Ce n’est pas seulement l’importance de ces valeurs sociales qui a augmenté, mais aussi la manière dont elles sont racontées. Selon les experts de CeGe, une nouvelle approche qualitative est adoptée lorsqu’il s’agit de les communiquer : les données sont souvent insuffisantes lorsqu’il s’agit de susciter l’engagement et les émotions autour de ces questions sensibles. Natalia García nous dit que « la meilleure façon de comprendre l’impact dans toute sa dimension est de montrer les bénéfices que les actions de l’entreprise ont pour des personnes réelles et dans des projets réels. Le format journalistique ou reportage, avec de bonnes images sur le terrain (qu’il s’agisse de photos ou de vidéos), aide à créer ce lien émotionnel avec les projets, au-delà de ce que nous pouvons montrer avec des chiffres ».

5. Le rapport annuel comme élément de la communication de marque (Brand Communication)

Le rapport annuel est né comme un outil au ton très corporatif – axé sur les parties prenantes telles que les actionnaires, les partenaires et les collaborateurs internes – mais de plus en plus d’entreprises profitent de l’effort qu’il représente pour atteindre des objectifs supplémentaires. Par exemple, l’introduction ou le renforcement de la marque dans de nouveaux canaux ou marchés.

Les formats numériques ont beaucoup contribué à cette nouvelle utilisation efficace du rapport annuel, car ils permettent de créer facilement des éléments spéciaux avec un contenu sélectionné (par exemple, les avantages des produits) et des données segmentées (par exemple, par région).

En planifiant le rapport annuel dès le départ pour qu’il ait cette flexibilité, les équipes de marketing et de vente auront à leur disposition un élément de communication de haute qualité. Elles pourront le moduler en fonction de leurs besoins spécifiques dans une action ou une présentation.

Comments are closed for this article!

À propos du blog

Nous écrivons sur les services et solutions pour les départements marketing,  les studios de design et les PME.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles publiés

Abonnez-vous à notre blog

Nous vous envoyons un e-mail une fois par mois avec nos dernières actualités et les meilleurs articles publiés.